Jean Ferreux

Le zigzag est l’image qui me paraît la plus juste pour symboliser mon existence. Entre le centre et les marges. Mais pas seulement.

La conjonction des deux termes « centre » et « marges » que, sans en faire des antonymes, on oppose couramment, est fort dangereuse parmi toutes celles que tous, sociologues, travailleurs sociaux, politiques, hommes de la rue, nous manipulons le plus fréquemment. Même pris séparément, ils sont, l’un comme l’autre, d’une polysémie redoutable.

L’hypothèse que je fais, n’ayant, autant qu’il m’en souvienne, jamais été capable de comprendre la signification exacte de ces termes, est que « centre », qui n’est précis qu’en mathématiques, est une invention des enraillés pour désigner le pouvoir – le leur, cela va sans dire. Et que donc la marge – ou, dans la novlangue actuelle, les marginaux – renvoie à tous les machadistes. Sans pousser trop loin, « centre » signifierait « normalité », et « marge » serait égale à « différence ».

Et « différent », je me revendique comme tel. Des études d’un classicisme irréprochable jusqu’au bac, quelques petits zigzags déjà en fac, puis un demi-siècle de vie active pendant lequel j’ai zigzagué entre les métiers et les statuts professionnels, passant de la marine marchande à l’édition, via le transport aérien (quatorze jobs différents en vingt-cinq ans) et le métier de consultant, tout en poursuivant des études, et en devenant aussi enseignant en fac. Au milieu de tout ça, dix-huit mois de « sabbatique », qui m’ont vu, successivement, employé comme GO au Club Med, vendangeur puis chef de culture dans le Gers, traverser, de Tahiti à Tokyo, à quatre, sur une goélette, le Pacifique sud à la voile.

Suis-je marginal, pour autant ? Si tu y tiens, lecteur, je ne discuterai pas sur le mot. Sache seulement l’infini bonheur que j’éprouve dans ce cas à l’être.

Extrait de Bribes & Brilborions (à paraître)

Principales publications:

De l’écrit universitaire au texte lisible, Paris, Téraèdre, 2009.

Prise de ris[que], pamphlet autobiographique, Paris, L’Harmattan, 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s